Différence échographie fille ou garçon 2e trimestre : comment savoir ?

Il n’y a rien de plus radieux pour des parents d’apprendre à la suite d’un test qu’ils ont un bébé en cours. Et une chose est qu’ils soient informés de cette nouvelle, l’autre est leur  impatience à vouloir connaître le sexe de ce dernier. C’est alors pour obtenir satisfaction qu’ils recourent à des échographies, quand bien même le bât semble blesser à un niveau donné. En effet, les futurs heureux n’arrivent pas vraiment à bien interpréter les résultats de leurs différentes échographies, lorsque ces dernières sont effectuées dans le 1er trimestre du cycle. Si tel est le cas, comment peut-on alors bien identifier le sexe de son fœtus à la suite des échographies faites pendant le 2e trimestre d’une grossesse ?

Différence d’échographie fille ou garçon 2e trimestre : ce qu’il faut d’abord savoir

Avant de vouloir connaître impérativement le sexe de votre fœtus, il y a un éclaircissement que l’on doit vous apporter. Ce dernier se rapporte à la durée minimum après laquelle vous pouvez vraiment identifier le genre du fœtus.

En effet, vous devez vous rendre à l’évidence qu’un examen (minutieux fut-il) de la morphologie effectué avant les 8 semaines de grossesse ne vous permettra aucunement d’identifier le sexe de votre fœtus.

Pour la simple raison, les organes génitaux du futur bébé restent les mêmes chez le garçon comme chez la femme à ce stade de la grossesse. Plus clairement, ils ne ressemblent qu’à un petit renflement, lequel l’on perçoit difficilement entre les jambes du futur bébé.

lisez aussi   Ongles transparents : que savoir sur cette manucure ?

Alors qu’on en parle, il faut préciser que c’est ce petit renflement généralement désigné par « tubercule génital » qui devient par la suite, la réelle partie géniale de votre fœtus.

Cela dit, il serait alors judicieux de reconnaître qu’une échographie effectuée pendant les 3 premiers mois de la grossesse ne vous permettra pas d’identifier avec certitude, le sexe de votre enfant en cours.

Identifier sexe d’un fœtus : quelle possibilité d’y arriver avant le 2e trimestre ?

Sur la base du précédent développement, il a été démontré que cette possibilité ne vous est a priori pas offerte. D’ailleurs, malgré les précautions que prennent les professionnels, certains futurs parents ont de la peine à attendre le 2e trimestre pour connaître le sexe de leur fœtus. Si tel est également votre cas, vous pouvez alors opter pour la méthode du bourgeon génital.

En effet, cette technique permet aux parents d’avoir une idée du genre de leur futur enfant, à partir de la 10e semaine de grossesse. Et elle se base sur un examen approfondi de l’angle que forment le tubercule génital et le dos du bébé.

À ce propos, ledit angle est souvent perpendiculaire pour un bébé de sexe masculin, contrairement à celui de l’autre sexe qui est généralement un peu plat.

Toutefois, il convient de préciser que cette technique n’est fiable que si la qualité de l’image de l’échographie est bonne, et le fœtus adopte un profil dorsal.

Différence d’échographie : possible de commettre des erreurs au cours du processus ?

Même s’il est très bien d’attendre le 2e trimestre pour pouvoir bien identifier le sexe d’un fœtus, il n’est toutefois pas impossible que l’on ne commette pas une erreur. Et ladite erreur se rapporte généralement à la position inadéquate qu’aurait prise le bébé pour dissimuler ses organes génitaux. Sinon, cette échographie est généralement très efficace.

lisez aussi   Transaminases SGPT élevées et fatigue : tout savoir sur leur rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *