Raccordement poêle à bois avec coude : comment s’y prendre ?

Le poêle est une nouvelle génération de système de chauffage qui a le vent très en poupe depuis quelque temps. En plus de son aspect très moderne et élégant, ce système offre une expérience de chauffage inédite dans les maisons. Si vous lisez cet article, vous avez certainement décidé de rompre avec la tradition pour suivre la tendance en vous offrant un poêle à bois. Alors, cet article vous propose l’abécédaire pour le raccordement, une étape clé de l’installation d’un poêle à bois.

Le poêle à bois, qu’est-ce que c’est ?

Le poêle est un accessoire de maison, un appareil de chauffage à combustion qui diffuse la chaleur par le rayonnement de ses parois, et qu’il ne faut pas confondre avec la poêle. Cette dernière est plutôt un ustensile de cuisine peu profond en forme ovale ou arrondie, qui sert à cuire certains aliments ou à frire la viande ou les œufs. Présente dans de nombreuses maisons, cette installation de chauffage assure le chauffage optimal des différentes pièces et peut fonctionner avec divers combustibles, notamment le bois.

Bien choisir un coude

Avant de procéder à l’installation, le choix du coude adapté est une étape primordiale qui détermine la réussite de l’exercice. Vous aurez alors à choisir entre deux types de coudes en fonction de la nature de l’angle qui peut être fixe ou variable.

Notez que le coude à angle fixe est adapté aux changements de direction, mais peut aussi être associé pour former des angles multiples. Quant aux coudes réglables (à angles flexibles), ils sont plus pratiques et permettent des réglages adaptés à chaque besoin grâce à leur flexibilité.

lisez aussi   Douleur bas ventre, mais pas de règle : quelle interprétation en faire ?

4 étapes pour raccorder les coudes d’un pôle à bois

Une fois que les matériaux sont convenablement choisis en fonction du travail à faire, vous pouvez alors vous y mettre en suivant ces 4 étapes :

  • Mesurer et sectionner les tuyaux : utiliser de préférence une scie à métaux pour découper les tuyaux après avoir soigneusement mesuré les longueurs ;
  • Procéder à l’assemblage des coudes : utiliser le gabarit de montage pour raccorder les tuyaux aux coudes selon l’angle voulu. Puis serrer soigneusement les joints pour assurer l’étanchéité du raccordement ;
  • Raccorder le conduit de fumée au poêle : positionner le poêle et fixer les différents accessoires, puis stabiliser le raccordement à l’aide d’un anneau ou d’un support mural ;
  • Tester le tirage : une vérification du tirage permet de s’assurer de la bonne évacuation de la fumée avant la mise en service du dispositif.

5 précautions pour réussir le raccordement des coudes d’un pôle à bois

Pour faire un raccordement sans bavure, quelques petits détails sont à prendre en compte. Vous devez notamment :

  • Veiller à la taille du conduit de raccordement : il doit mesurer au plus 3 mètres pour s’adapter parfaitement au système. Le cas contraire, le foyer sera moins performant parce que trop étiré ;
  • L’angle d’inclinaison : si votre dispositif est doté de deux coudes, observez un angle d’inclinaison de 90 °, ou de 45 ° si l’insert à foyer de votre maison est plutôt de type fermé ;
  • Choisir un tuyau de même diamètre que celle de la sortie de votre poêle à bois ;
  • Respecter la distance de sécurité (380 mm) entre le combustible et le conduit de raccordement ;
  • Éviter de raccorder le conduit de fumée et le poêle au niveau de la traversée du plafond.
lisez aussi   ARS - Agence Régionale de la Santé : Tout savoir

Enfin, raccorder un poêle à bois à ses coudes ne requiert certes pas une aptitude extraordinaire, et vous pouvez alors vous en occuper. Cependant, vous gagnerez en temps, en assurance, en précision et en efficacité en recourant à un professionnel du métier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *