Comment savoir si un logement crous est conventionné ou pas ?

Il existe en France des types de logements dits conventionnés, dont la particularité est qu’ils relèvent d’un contrat dûment conclu entre un bailleur et le gouvernement dudit pays. Par addition, les locataires de ces logements en question perçoivent un revenu sur le loyer, tout en étant gratifiés d’une fiscalité qui reste entièrement à leur portée. Mais au-delà de tous ces aspects, qu’est-ce qu’il faut encore savoir sur un logement crous conventionné ? De quoi est-il caractérisé ? Comment savoir si un logement crous est conventionné ou non ? Autant de questions auxquelles vous trouverez des réponses pertinentes à travers ce billet.

Un logement crous conventionné : ce que c’est !

Avant d’aborder de fond en comble la question des logements crous, il est capital de signifier que Crous est un sigle dont la signification est Centre régional des œuvres universitaires et scolaires. En effet, il est placé sous l’autorité du département ministériel de l’enseignement supérieur, et reste un centre ayant pour vocation d’aider les étudiants qui manquent de moyens. C’est dire qu’il intervient dans plusieurs domaines qui ont rapport aux étudiants, dont celui des logements dans le présent contexte.

Alors qu’on en parle, les logements crous constituent de bons tremplins pour les étudiants étrangers. En ce sens, ils leur permettent de se garantir un toit bien avant d’atterrir sur le territoire. Et c’est justement parmi ces types de logements qu’il y a ceux qui sont conventionnés, et ceux qui ne le sont pas.

En effet, les habitations qui sont désignées par logements conventionnés sont celles disponibles soit dans des résidences universitaires, soit dans les parcs privés. Surtout, leur surface varie entre T1 et T3, et ils sont totalement meublés pour le confort de tout étudiant qui désire vraiment étudier. C’est la raison pour laquelle un étudiant international qui entend déménager s’en sort facilement avec ce type de logement. Cela dit, voilà brièvement les avantages qui relèvent des logements crous conventionnés.

lisez aussi   Poêle à bois : astuces pour un meilleur prix

Un logement crous conventionné : quelques caractéristiques

Comme susmentionné, les bailleurs des logements crous conventionnés sont liés par un contrat avec l’État. Sur cette base, c’est l’autorité étatique qui définit le plafond du montant du loyer, et il revient ainsi au bailleur de se conformer à cette limite. Sinon, ce dernier peut également fixer son prix en considération de celui du mètre carré défini dans la zone géographique qui abrite le logement. Pour ainsi dire, c’est lui qui voit.

Dans l’un ou l’autre des cas, le loyer des logements crous conventionnés tourne généralement autour de 400 euros. Et il doit être versé avant toute prestation du Crous. Par ailleurs, pour ce qui est de la durée du bail, elle peut aller jusqu’à 9 ans, mais la durée minimum est de 06 ans.

Un logement crous conventionné ou non : comment savoir ?

Si vous désirez savoir si un logement est conventionné ou non, vous n’aurez juste qu’à vous rapprocher du propriétaire de la maison. Ou alors, renseignez-vous simplement auprès de l’agence immobilière chargée de la gestion locative du logement considéré.

En outre, étant donné qu’on marque généralement le type de convention sur le contrat de location, vous pouvez vous servir de cette pièce pour plus de crédibilité. Sinon, vous avez par ailleurs la possibilité de demander une allégeance pour la location du logement, soit l’« allocation au logement social ».

N’oubliez pas l’assurance pour le logement étudiant ! 

Comme c’est le cas pour une habitation principale, vous devez choisir l’une des formules disponibles. La souscription en ligne de l’assurance habitation pour étudiant est simple, il suffit d’étudier vos besoins et vous pourrez rapidement sélectionner la formule la plus adaptée. La première propose les garanties les plus simples, le prix est alors un peu plus faible puisque vous devez prévoir moins de 21 euros par an. 

lisez aussi   Pourquoi devriez-vous garder du fil de cuivre sous votre lit ?

Par contre, nous vous conseillons de choisir la formule la plus complète. Elle comprend les capitaux mobiliers, l’incendie, les dégâts des eaux, la protection juridique, les indemnités redoublement, la responsabilité civile ainsi que le vol et les bris de glace. Le prix sera donc plus important, mais il reste intéressant au vu de la composition. Un étudiant devra donc prévoir moins de 50 euros par an pour son logement. 

La souscription s’effectue en ligne en quelques clics seulement, cela est vraiment très intéressant puisque vous gagnez du temps. Vous ne devez donc pas vous rendre dans une agence pour effectuer une demande d’adhésion. Grâce à cette plateforme, vous aurez rapidement votre attestation pour votre logement Crous. Cette dernière est indispensable, elle montre que vous avez souscrit une assurance et que vous êtes protégé contre tous les aléas du quotidien.

  • Nous vous conseillons pour un logement Crous de choisir une assurance complète, la troisième formule.
  • En effet, vous n’êtes pas à l’abri d’un vol dans les logements universitaires au vu du nombre de personnes présentes à tous les étages. 
  • Vous serez également indemnisé si vous êtes victime d’un cambriolage ou encore d’un dégât des eaux.

Il faut parfois payer une assurance un peu plus cher, mais être certain d’avoir un remboursement pour les réparations. Ces dernières peuvent être très onéreuses et un étudiant n’a pas les moyens pour les réaliser. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *