Doit-on écrire « je vous joins » ou « je vous joins ?  » ?

Il n’est parfois pas facile de faire la nuance entre la bonne et la mauvaise écriture de certains mots. C’est par exemple le cas avec « je vous joins ». Faut-il l’écrire avec ou sans point d’interrogation ? Découvrez la réponse à cette question à travers la lecture de cet article.

Entre « je vous joins » et « je vous joins » que faut-il écrire ?

Lorsque vous rédigez un courriel professionnel ou encore une correspondance privée, parfois vous êtes amenés à joindre d’autres documents complémentaires à votre message principal. On retrouve alors de nombreuses erreurs de conjugaison du verbe joindre. Pour éviter cela, il suffit de suivre quelques règles basiques.

En effet, l’erreur de conjugaison ici est assez simple. Joindre est un verbe du 3e groupe. Lorsqu’il est à la première personne du singulier, il faut juste mettre la terminaison ‘’s ». Ainsi, on écrira (je joins). Même quand, vous apposez “vous” entre joins “je” et “joins” absolument rien ne changera par rapport à la conjugaison du verbe. La phrase sera écrite de la manière suivante “je vous joins.”

Voici ici la conjugaison du verbe joindre au présent de l’indicatif :

  • Je joins
  • Tu joins
  • Il/elle joint
  • Nous joignons
  • Vous joignez
  • Ils/elles joignent.

Ainsi vous ne devez jamais écrit “je vous joins” avec un point d’interrogation à la fin comme “je vous joins ?”.

lisez aussi   Les meilleurs sites de streaming

Notez qu’il ne faut pas confondre le verbe avec le nom masculin désignant un endroit où deux éléments mis ensemble se joignent (joint). Exemple : un joint d’immeubles. 

D’autres parts dans le langage familier on désigne souvent la cigarette ou le tabac en disant joint.

Quelques exemples d’usage du verbe joindre

Il existe plusieurs phrases ou contextes à titre d’exemple pour apprendre à mieux utiliser le verbe joindre. En voici ici quelques-uns :

  • Chère Madame, notre message du 12 n’était pas encore parti quand votre message du 09 est arrivé et je vous joins la lettre signée de mon oncle.
  • Je vous joins mes sincères condoléances à travers ces quelques mots pour la perte de votre femme. J’espère de tout mon cœur que tout ira mieux pour vous. 
  • Je vous joins un plan qui pourra vous éclairer davantage sur la construction de ma nouvelle maison. Pardonnez-moi ! Je suis un piètre dessinateur. Le carré fait environ 20 mètres sur vingt.
  • Je vous joins cette lettre de M. Kaaris, reçue le même jour que la vôtre. Bien entendu, je ne vous force pas si vous n’avez pas l’intention de dîner chez lui. Pourtant ce serait aimable de me dire votre projet.
  • Je vous joins les documents qui vous permettront de voyager désormais sans aucun souci.

À travers ces quelques exemples vous pouvez mieux cerner l’utilisation de je vous joins. 

Comment se souvenir de la conjugaison du verbe joindre 

Lorsqu’un verbe est conjugué aux temps simples, à la première personne du singulier (je), il ne prend jamais la terminaison “t”. Le fait d’écrire joint (avec le “t” à la fin) peut signifier plusieurs choses à savoir :

  • Une conjugaison du verbe joindre au présent, à la 3e personne du singulier, un nom masculin ;
  • Un adjectif ou un participe passé qui prend et à la fin étant au féminin. Exemple : papier joint, pièce jointe.
lisez aussi   Comment faire pour compter le degrés de nicotine dans une cigarette électronique ?

Quelles sont les différentes confusions possibles ?

Lorsqu’on utilise le participe passé joint, dans un temps composé (futur antérieur, passé composé, etc.) et un accord selon la place du complément il peut y avoir une confusion. Exemples :

  • J’ai joint le programme de demain matin ; 
  • Vous tomberez sur les fiches que j’ai jointes à mon exposé.

On a également “ci-joint” qui prend en compte un trait d’union et reste invariable à tout moment même quand un nom le suit. Exemple : Ci-joint les papiers demandés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *