Le Saint Eloi

Tout savoir sur les safewords ?

Tout rapport sexuel nécessite une bonne communication afin de faire de ce moment un réel plaisir pour chaque partenaire. Ainsi certaines pratiques sexuelles font appel à un langage spécifique afin d’assurer cette communication. C’est à ce moment que les safeword font leur apparition sur la scène. C’est qui un safeword ? Quels en sont les différents types? Comment cela fonctionne-t-il?

C’est quoi un safeword ?

Le concept de safeword est un terme appartenant au chant lexical des BDSM. On ne saurait bien le comprendre sans d’abord savoir ce que veut dire cet acronyme qui représente en même temps son contexte d’utilisation. Alors, BDSM est mis pour Bondage Discipline Domination Soumission et Sadomasochisme et définit toutes les pratiques sexuelles qui font intervenir ces quatre choses. Cela étant maintenant clair revenons à notre safeword.

Le terme « safeword » se traduit de manière littérale par « mot sûr». En français, il n’est pas rare de tomber sur des expressions comme: mot de sécurité, mot de passe ou mot de code. Tous font référence au « safeword ». Il s’agit d’un mon classique prononcé au cours d’un rituel ou d’une scène BDSM.

Il s’agit d’un signal verbal ou corporel défini par les participants avant le début d’une de BDSM et qui a pour effet, une fois prononcé ou signalé par l’un d’eux, d’y mettre un terme. Lors des pratiques sexuelles sadomasochisme, un rapport de domination d’un des partenaires sur l’autre va être mis en place. Le safeword sera un ou plusieurs mots qui permettent de signaler de manière claire l’état d’esprit le plus fréquemment de celui où celle qui est en position de soumission entre les partenaires.

lisez aussi   Quels sont les meilleurs sites qui offrent du leasing de voiture pas cher ?

Quelles sont les différentes formes que peut prendre un safeword ?

Les safewords, il y en a de deux catégories : les safewords verbaux et les safewords corporels. Les safewords verbaux sont ceux exprimés avec des mots. Ils doivent être prononcés de manière très simple et sans ambiguïté avec la séance. Généralement, pour cette catégorie de safeword, ce sont les codes couleurs qui sont le plus utilisés. On retrouve par exemple le safeword Green qui est vert qui, quand il est employé, signifie que tout va bien et que la séance peut continuer. Le Red c’est à dire rouge aussi est utilisé et veut dire que le dominant doit arrêter la séance en cours immédiatement et sans discussion. On retrouve aussi l’Orange qui exprime que ça peut aller mais qu’il ne faudra pas aller plus loin dans la séance.

D’autres safewords peuvent être négociés entre le soumis et son maître avant le début de la séance. Les safewords communs sont : prononcer le prénom du maître ou « On arrête ! ». En ce qui concerne les safewords corporels, ils sont utilisés dans le cas où on ne peut pas parler comme par exemple lorsque le soumis porte un bâillon. Alors il utilise un geste comme un signal de sécurité pour faire comprendre à son ou sa partenaire que tout va bien ou que ça ne va pas du tout donc il faut arrêter la scène.

Comment fonctionne un safeword ?

À ce niveau, il est primordial de savoir que le safeword se définit avec le début de la séance afin de respecter les envies, les besoins et les limites de chacun des partenaires. Notons aussi que le safeword est un mot qui ne correspond pas au contexte sexuel qui est choisi. En fait, dans une scène SM, les mots les plus souvent évidents pour stopper une action comme « stop » ou « arrêté » peuvent aussi être dits dans le cadre de la scène et ne pas refléter l’état d’esprit réel du partenaire. Disons que ça fait partie du jeu. Donc en les utilisant, l’autre pourrait penser que son ou sa partenaire continuera de se prêter au jeu alors que ce dernier veut véritablement arrêter. Voilà pourquoi les safewords les plus utilisés sont des couleurs de feu tricolore carrément hors contexte SM.

lisez aussi   Pourquoi Vasy casino est-il interdit en France ?

Les safewords sont aussi uniques que chaque personne qui les choisit. Leur choix doit se faire sur la base d’un consentement mutuel. Choisir et respecter le safeword à tout moment est ce qui permettra à dominant (e) et dominé (e) de vivre leur relation en toute confiance, en sachant que leur consentement sera respecté à tout moment.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

On Key

Voir aussi :